John Church (1757-1839)

John Church, un loyaliste, est né dans l’État de New York, près de la vallée de la rivière Hudson, le 30 septembre 1757. Durant la Révolution américaine, il vient au Canada offrir ses services à la Couronne britannique. En 1784, il s’installe à Caldwell Manor (Clarenceville) suite à la défaite de l’armée anglaise.

En 1799, il vient s’établir dans le Canton de Dunham, sur un site un peu à l’est où s’était établi Jacob Ruiter, l’année précédente. Il construit aussitôt une cabane de bois rond (sur le site actuel de la Maison St-Louis, rue Larouche). Quelques temps après, il ouvre un petit magasin général. Ce magasin prospère et comprend bientôt une boutique de forgeron et une distillerie.

En 1814, il s’associe avec son fils John Jr et ouvre un petit hôtel. En 1819, ils construisent une vaste maison de brique, l’une des premières de la région et y aménage une auberge. Cet hôtel, « The Old Church Tavern », sera reconnu à la ronde et sera l’endroit où se dérouleront d’importantes réunions et des mariages. Cet hôtel ainsi que la bâtisse sont maintenant disparus.

M. Church était tout un personnage. Dans ce temps-là, il n’y avait pas de voyageurs de commerce et les commerçants devaient se rendre régulièrement à Montréal pour acheter les marchandises pour leur magasin. Lors d’un voyage à Montréal, M. Church désirait obtenir un crédit pour l’achat de biens. Le grossiste lui demande quel pourcentage de profit il avait l’intention de réaliser sur la vente de ces marchandises. « Deux pour cent », répond M. Church.

« Oh! », s’exclame le grossiste, « mais il m’est impossible de vous vendre ces biens à crédit si vous avez l’intention de ne réaliser deux pour cent de profit car cela n’est pas un profit viable. » « Bien », répond M. Church, « je ne comprends pas très bien cette conversation concernant les pourcentages, mais ce que j’achète pour un dollar, je le vends pour deux dollars. »

M. Church obtint les marchandises ainsi que la marge de crédit demandée.

En 1830, son fils, John Church Jr, devient le premier maître de poste de ce secteur et il le nomme Churchville. Le nom de Churchville disparaît en 1854 pour devenir Sweetsburg (ce secteur a été fusionné à Cowansville en 1964).

John Church était marié à Typhena Hutingdon et ils ont eu cinq enfants. Il est décédé le 19 octobre 1839.