Le Grand Feu du 3 décembre 1944

Le 3 décembre 1944 est un jour triste dans l’histoire de Cowansville. C’est le jour du Grand Feu, le pire à avoir frappé Cowansville. Ce dimanche matin, le feu a ravagé une section importante de la rue Principale et a causé des dommages de 500 000 $.

Le feu a éclaté vers 9 h au sous-sol de l’épicerie Dominion et détruit une douzaine de commerces et quinze familles ont perdu leur logement. Voici certains commerces qui ont brûlé ce jour-là :

  • L’édifice Robb dans lequel se trouvait le magasin de meubles Robb’s, la Pharmacie E. C. Cadieux et cinq appartements.
  • Le magasin de chaussures Arsenault Bros.
  • L’édifice Eugène Boisvert lequel comprenait le magasin Dominion, la Commission des Liqueurs du Québec, le restaurant Bonneau, et plusieurs autres petits commerces ainsi que deux appartements. Parmi les autres petits commerces, il y avait une blanchisserie chinoise et le Salon de Beauté Choinière.
  • L’édifice où se trouvait la Pharmacie François Brault et la Bijouterie de Wilfrid Bourgeois.
  • L’édifice E. Goyette dans lequel il y avait le magasin E. Goyette-Départements pour hommes et pour femmes et un appartement.
  • Le bureau et la partie avant du Garage Johnson.
  • L’édifice où se trouvait les bureaux du dentiste Julien Beaudry et du notaire Fridolin Meunier, l’épicerie Bisaillon et le Salon de barbier J.B.H. Larocque.
  • Parmi les autres établissements à avoir été ravagé par l’incendie se trouvaient Taxi Cowansville de Mitch Bédard, le bureau du Docteur Mooney, le Café Windsor, le Salon de barbier Choinière et la boutique du tailleur Ed Cartier.